Adresse
Téléphone
TeamJPA Golf
Jouer Progresser s’Amuser au Golf
image07
    CONNEXION
  06 78 67 69 76
  Practices
11 rue Tandou et
81 boulevard Masséna
 
 
 
 
 
 
Mon Parcours
David Bobrowski, prix du meilleur second rôle
Joueur de l'Alps Tour, ce jeune Parisien a réussi à détourner sur lui quelques-uns des projecteurs braqués sur les nombreuses vedettes présentes cette semaine à l’Alstom Open de France. 

Plutôt trempé par la pluie qui tombait assez fort à la fin de son parcours, mais la mine évidemment très réjouie, David Bobrowski a pris la 18e place de son premier Open de France. Autant dire qu’il a décroché le jackpot ! Après seulement quatre jours de travail acharné, il a engrangé trois fois plus qu’en trois saisons et demie sur le Alps Tour : environ 32000€ contre 9815,54 € !Reste qu’au niveau financier, les choses ne sont pas simples. « Je fais mes budgets de déplacements sur les tournois au plus serré. Je vis chez ma mère, ce qui réduit les dépenses, je fais quelques pro-am par-ci par-là, je me débrouille… Mais avec mes gains sur l’Open de France, je vais pouvoir financer quelques tournois… »
Pas étonnant dès lors qu’il lance un grand appel au moment de commenter sa semaine : « Quand on est sur le Alps Tour, et qu’en plus on ne passe pas tous les cuts, le Tour semble vraiment très loin ! Déjà, il ya le Challenge Tour entre les deux, il y a plein de nouveaux bons joueurs français, les parcours qu’on joue sont beaucoup plus simples, peu sélectifs, et il faut donc jouer très bas. C’est le wedging qui fait la différence. »
Cette différence, David a bien réussi à la marquer l’an dernier, lors de l’Open du Haut-Poitou, en remportant la victoire. Mais cette année, il n’a pu passer que deux cuts sur six tournois. « On a l’impression qu’il reste beaucoup de marches à gravir… mais peut-être pas tant que ça, finalement », ajoute-t-il à la lumière de sa performance cette semaine.
David a découvert le golf à l’âge de 8 ans, en surprenant l’un de ses copains en train de s’amuser avec une balle et un club. « Personne ne connaissait ça dans ma famille, j’ai essayé, ça m’a plu, j’ai continué et c’est devenu une passion. » Une passion vagabonde qui s’est poursuivie sur le practice du Paris Country Club, puis à Saint-Nom-la-Bretèche, quelques clubs de-ci de-là, pour finir à Cannes-Mougins pour s’entraîner l’hiver. D’approche en putt, il finit par faire partie de l’équipe première de ce club prestigieux jusqu’à parvenir en finale de la Gounouilhou en 2010.
Notre champion est passé pro l’année de ses 20 ans, il y a quatre ans. Depuis il enchaîne donc les saisons sur le Alps Tour. Cela ne devrait pas durer. Grâce à son exploit, David devrait bien recevoir quelques invitations sur des tournois du Challenge Tour. En attendant, il participera déjà à celui du Vaudreuil, fin juillet.
Mine de rien, David Bobrowski était le « régional de l’étape » puisqu’il habite depuis 8 ans à 5 kilomètres du Golf National. Il pourrait presque s’y rendre à pied ou à vélo, mais l’idée de ne lui en est encore pas venu. Faut dire qu’au rythme de quatre ou cinq visites hebdomadaires aux installations du National, cela finirait par faire beaucoup de kilomètres.
Toujours est-il que le parcours de l’Albatros n’a plus de secrets pour lui. Enfin, presque. Le petit bout de lèvre du bunker de fairway du 18 où il envoyait son dernier drive, il ne connaissait pas encore. Cela lui a coûté un « bon » bogey mais rien retiré à son plaisir et sa bonne humeur. « Le parcours était plus dur que d’habitude mais je joue souvent l’hiver et il est parfois extrêmement dur, peut-être plus dur encore certaines fois, mais pour d’autres raisons. »
Sur l’Albatros, cette semaine, David avait pour cadet son propre coach, David Arrignon. C’était la première fois que ce dernier suivait son poulain sur un tournoi complet. « Mais là, précise David Bobrowski, il s’est contenté de faire son boulot de cadet. » Et David a fait son boulot de joueur. Plutôt très bien, donc.
Au point que son compagnon de partie, rien moins que le champion italien Francesco Molinari, n’a pas hésité à le féliciter. « Quand je lui ai dit que je jouais sur le Alps Tour, il avait l’air un peu étonné. Mais à la fin, il m’a dit que j’avais très bien joué. »
Mais au fait, comment David Bobrowski s’est-il débrouillé pour jouer cet Open de France ? « J’avais déjà essayé de passer les qualifs quatre fois ! Là, je les ai passées, puis j’ai joué, j’ai encore joué, j’ai vu ce qui s’est passé sur le parcours, et il s’est passé de belles choses ! »
Jean-Louis Aragon
 
Quelques citations
« Le premier objectif de tout parcours de golf devrait être de se procurer du plaisir et ce au plus grand nombre de joueurs possible, sans égard à leur habileté. »
« Le golf se joue sur un parcours de 25 cm, l’espace entre les deux oreilles. »
« Penser au lieu d’agir est la maladie la plus répandue au golf. »
 
Ma philosophie
Il est essentiel de porter un bon diagnostic avant de proposer un programme de travail : observation rationnelle et diagnostic des fondamentaux en propriété. Mais sur le parcours il n’y a pas que des observations techniques.

Bannir toute sémantique négative : « défauts - difficultés - échecs - ratés etc. »


Je ne crois pas à une façon unique de jouer au golf ou d’effectuer un swing. Il existe de multiples façons de faire, chaque golfeur est unique, et il va découvrir le swing qui est le plus efficace pour lui et qui lui permette la meilleure performance le plus souvent possible sur le parcours. Il doit tenir compte de ses ressources personnelles, physique, mentale, financières, de ses contraintes de temps et finalement de ses motivations personnelles et sociales.

La performance est tributaire de votre état d’esprit et de vos compétences et aptitudes. Pendant le swing, être à 100 % en mode sensoriel et non intellectuel.

Au golf, il y a un endroit pour réfléchir et se préparer et un autre pour agir. Les compétences et aptitudes à maîtriser sont différentes pour chaque endroit et le golfeur doit acquérir les deux types de compétences et aptitudes.

Le golfeur ne contrôle pas le résultat, son intention doit être claire et son attention focalisée sur la démarche et sur ce qu’il contrôle à savoir, son esprit et son corps.

Jouez dans le présent, sans penser au futur ou au passé.


Avoir pour chaque coup un objectif bien défini et être engagé à 100 %.

Prendre le temps de réfléchir et décider avant le coup.

5 phases sont nécessaires avant de jouer, évaluation de la situation : lie, terrain, distance, vent,  temps

Ne jamais se dire : ne va pas aller dans le bunker ou obstacle d’eau, car le cerveau ne comprend pas !

Évaluation des options, cible, point de chute, effets.

Choix du coup, décider et exécuter un swing de ressenti ou d’essai dans la zone d’exécution.

La décision est prise on passe à l’action : nécessité d’une stratégie adaptée !


Combattre quelques idées reçues comme : « tu t’es relevé, tu as bougé la tête, tu ne pivotes pas…. »

90 % des coups de golf sont ratés avant l’exécution et vous ne devez pas être étonné de vos bons coups de golf… mais de vos mauvais !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
TeamJPA Golf
Practices :
11 rue Tandou, 75019 Paris
81 boulevard Masséna, 75013 Paris
Siège :
Maison des associations
11 rue CAILLAUX, 75013 Paris
Téléphone :
06 78 67 69 76
 
©  TeamJPA ou Agence Web Quomodo 2018
 
Suivez-nous !